Archives de
Mois : mai 2011

Editeur – Listes, contacts, bases de données, …Simplifiez-vous la vie !

Editeur – Listes, contacts, bases de données, …Simplifiez-vous la vie !

Listes, mailing lists, listes de contacts, ensembles de données, bases de données, listes de données…

Je suppose que beaucoup d’entre vous sont un peu perdus à propos de :

a. ce que tout cela signifie

b. la différence entre ces différents termes

c. l’endroit où les trouver dans votre compte GraphicMail

GraphicMail a donc pensé qu’il était temps de simplifier tout cela – c’est la raison pour laquelle nous avons simplifié le Carnet d’Adresses.

Capture d'écran - Nouveau Carnet d'Adresses

Le changement réside principalement dans le fait que les deux menus ‘Mailing Lists’ et ‘Carnet d’Adresses’ sont désormais regroupés en un seul menu. Ce nouveau menu, s’appelle ‘Listes & Contacts’ et vous permet de gérer facilement toutes les informations  de vos contacts et de vos Mailing Lists.

Nous avons aussi installé un nouvel ensemble de données par défaut vraiment facile à utiliser (avec des sections comme site internet, professions, société, etc.).  Si vous êtes un utilisateur avancé de notre plateforme, vous serez toujours capable de créer plus d’un ensemble de données que vous pouvez personnaliser en fonction de vos besoins, mais aussi de segmenter vos contacts directement depuis ce menu.

Si vous éprouvez trop de difficultés avec ce nouveau Carnet d’Adresses vous pouvez toujours utiliser l’ancien système en allant dans le menu « Options » > « Paramètres généraux » > « Paramètres des Listes & Contacts ».

Résumons ce changement avec cette addition très simple :

Mailing Lists + Carnet d’Adresses = ‘Listes & Contacts’

L’infographie de Twitter

L’infographie de Twitter

Cette infographie représentant la croissance du réseau social Twitter depuis sa naissance il y a 5 ans, nous montre l’importance de l’intégration aux réseaux sociaux  en tant qu’ entreprise.

Le flux d’informations très important circulant sur ce réseau qui ne cesse de s’agrandir , nous prouve que Twitter est un lieu de diffusion extrêmement puissant, auquel les entreprises devraient s’intéresser de plus près pour contrôler leur image. Mais aussi pour étendre leur domaine de communication, en annonçant de nouveaux produits, évènements, ou en tweetant des liens vers leur site internet, ou même vers leurs newsletters. Ceci permettrait d’étendre le public d’une newsletter sans coût additionnel lié à des envois d’emails et donc d’augmenter le retour sur investissement de vos campagnes d’email marketing ou d’emailing.

Les personnes qui doutaient de la puissance de ce genre de réseaux n’ont qu’à bien se tenir !

Jetez un oeil à ces quelques statistiques hors-du-commun:

 

Infographie de Twitter
Source: Yopps 2011 http://yopps.fr - Toutes les informations citées sont la propriété exclusive de Twitter, Inc

 

Délivrabilité – 5 astuces pour éviter d’être considéré en SPAM

Délivrabilité – 5 astuces pour éviter d’être considéré en SPAM

Personne ne veut que ses emails soient directement envoyés dans le dossier de courrier indésirable de la boîte email de ses destinataires, ou  alors voir ses newsletters bloquées, après des heures de travail pour délivrer un message commercial efficace.

C’est pourquoi les experts de l’email marketing étudient sans cesse comment faire passer des emails à travers les filtres SPAM pour qu’ils atterrissent bien dans la boîte de réception des destinataires. Et même si la perte de quelques emails dans les dossiers de courrier indésirable ne peut pas être éviter totalement, il y a toujours de bonnes pratiques à aborder pour stimuler son taux de réception.

Lorsque l’on effectue une campagne d’email marketing, on doit premièrement se concentrer sur la construction de sa mailing list.  Votre mailing list doit regrouper un nombre important de personnes, mais l’essentiel c’est que ces personnes trouvent de la valeur et du sens dans l’information que vous leur fournissez à travers vos newsletters. Si les destinataires ne trouvent aucun intérêt dans vos messages, ils quitteront votre mailing list ou pire encore,  marqueront vos emails en tant que spam. Gardez à l’esprit que le filtre le plus important est toujours le destinataire.

Voici donc quelques règles à suivre pour éviter d’être considéré en tant que spammeur:

1. Qui êtes-vous ? Une question de confiance

Les gens qui s’inscrivent à votre newsletter doivent savoir qui vous êtes, quelle est votre société mais aussi avoir confiance en vos emails. Le maintien de ces relations de confiance avec les clients est devenu un thème constamment abordé dans le domaine de l’email marketing, et notamment depuis que les destinataires ont le dernier mot sur l’acceptation des emails.

2. Ne spammez pas vous-même !

L’envoi d’email de masse sans permission est très déconseillé et souvent illégal. Des enquêtes auprès de consommateurs ont révélé que la principale raison pour laquelle les destinataires reportent des emails en tant que spam étaient que ces newsletters n’avaient jamais été demandées. Un des facteurs majeurs utilisé par les FAIs (Fournisseurs d’Accès Internet) pour identifier les spammeurs est le rapport de spam, ce qui peut conduire au blocage des emails envoyés par les personnes ayant trop de rapports de spam.

3. Soyez sûrs de la qualité de vos adresses

Un taux d’email rejeté très élevé est aussi une alerte pour les filtres spam, alors soyez sûrs de vous débarrasser de vos Hard Bounces . Gérez les Softs Bounces et considérez la suppression de ces abonnés, un soft bounce systématique sans réaction doit être retiré de la base.

4. Soyez consistant

La consistance est une autre caractéristique pour l’élaboration d’une bonne réputation en ligne. Si vous construisez et gardez une structure reconnaissable autour de votre stratégie d’email marketing, en terme de noms, titres, mise en page et adresses IP – vous gagnerez instantanément  plus de confiance auprès des grand FAIs et fournisseurs d’email comme Gmail et Yahoo.

5. Nettoyez votre code

Regardez aussi votre code HTML, simplifiez et nettoyez le, du code en plus se place souvent dans votre code sans que vous le voyiez. Pour vous simplifier la tache utilisez des modèles de newsletters gratuits venant d’une plateforme qui vous parait sérieuse. Un code bien structuré évitera de rendre les filtres SPAM suspicieux à propos de vos envois.

Faire passer vos emails dans les boites de réception de vos destinataires le plus efficacement possible est la clé pour améliorer votre retour sur investissement. Vous pouvez rendre vos campagnes d’email marketing encore plus efficaces en prenant en compte ces quelques suggestions.

N’hésitez pas à lire nos autres articles de blog, pour des conseils d’email marketing sur l’objet de vos emails, la conception de newsletters, ou le développement de mailing list.

Analyse démographique: Twitter et Facebook

Analyse démographique: Twitter et Facebook

Dans le monde du web actuel,  les réseaux sociaux sont  en pleine expansion. Facebook et Twitter sont les deux plateformes qui ont su s’imposer comme des leaders, adoptés depuis quelques années déjà par les utilisateurs de la toile.

C’est maintenant au tour des entreprises de s’y intégrer afin de toucher les centaines de millions de personnes présentes sur ces réseaux. Mais pour les entreprises qui n’ont pas encore implémenté ces sites dans leur stratégie marketing, savoir quelle clientèle potentielle les utilise peut être très utile.

Tous vos clients potentiels et actuels présents sur les réseaux sociaux ne sont pas négligeables. Etre présent sur ces sites vous permet tout d’abord de contrôler votre image mais aussi de la rendre plus moderne.

Mais quel est le rapport entre les réseaux sociaux et l’emailing ? C’est ce  que vous êtes surement en train de penser et la réponse est simple. L’emailing et  les réseaux sociaux sont deux outils de communication très efficaces, et en combinant ces deux outils on peut alors encore améliorer ses résultats.

Combiner l’emailing et les réseaux sociaux ? Mais comment on fait et à quoi ça sert ? C’est très simple vous pouvez grâce à cette combinaison:

1.Tenir au courant vos abonnés sur une plateforme différente de l’email, en publiant ou en twittant par exemple un lien vers vos newsletters sur votre profil.

2. Gagner de nouveaux abonnés en insérant un formulaire d’inscription à votre newsletter sur votre page Facebook.

3. Intégrer les réseaux sociaux dans votre newsletter, grâce à des boutons destinés à chaque réseaux, vos lecteurs peuvent alors interagir avec votre newsletter en la partageant avec leur ami par exemple.

Voici donc la comparaison démographique des deux réseaux sociaux Facebook et Twitter, avec des statistiques intéressantes concernant par exemple l’âge, le sexe et la fréquence de connexion. Alors êtes vous plutôt Facebook, Twitter, ou les deux?