Archives de
Étiquette : Affichage

Vos images sont-elles bloquées par les clients FAI ?

Vos images sont-elles bloquées par les clients FAI ?

Les Webmails et les logiciels de messagerie type Outlook peuvent bloquer les images de différentes manières. Par exemple, certains les bloquent par défaut, d’autres laissent le choix à leurs utilisateurs, etc.

Intéressons nous de plus près aux paramétrages par défaut de plusieurs webmails et logiciels :

Logiciels de messagerie:

–          Apple Mail, Thunderbird, Outlook Express, Lotus Notes, Eudora et Entourage affichent les images automatiquement.

–          Outlook 2003/2007 et AOL n’affichent pas les images.

Webmails :

–          Yahoo Mail, Yahoo Mail Beta, .Mac, Hotmail et AOL affichent les images.

–          Gmail et Windows Live Mail n’affichent pas les images.

Quand le réglage par défaut est la désactivation de l’affichage des images, il y a une option dans le logiciel ou dans le webmail qui vous permettra d’afficher les images. Par exemple, Outlook affiche ce message :

Voici certains conseils à appliquer afin de maximiser votre taux de délivrabilité :

Tout d’abord, assurez vous de suivre les règlementations anti-spam en vigueur. En résumé, cela signifie que chaque email que vous envoyez doit contenir un lien de désinscription et l’adresse de votre entreprise.

Tous vos destinataires doivent vous avoir donné leur accord.

Si vous n’avez pas l’autorisation explicite d’envoyer une newsletter à un destinataire, alors ne l’envoyez pas. Ceci est contraire à la législation anti-spam. De plus, si votre destinataire vous a autorisé à lui envoyer des emails, alors il y a plus de chance qu’il ouvre votre newsletter.

Vos newsletters ne doivent pas être constituées d’une seule image.

Essayez de maintenir un bon équilibre entre image et HTML. Cela facilitera la lisibilité de votre email.  Si vos images sont bloquées, vos destinataires pourront au moins lire le contenu de votre email, et télécharger les images s’ils sont intéressés. Il est également conseillé d’inclure des « alt tags » pour vos images, qui permettent au destinataire ne pouvant pas les visionner d’avoir une idée de ce que représente l’image.

Essayez d’alléger au maximum vos emails.

N’intégrez pas trop de contenu dans une newsletter, car le destinataire doit souvent télécharger l’email avant de le visionner, ainsi que ses images. Si le temps de téléchargement est trop long, il est probable qu’il place votre email directement dans ses éléments supprimés.

Vos newsletters doivent passer avec succès les filtres Anti-Spam.

Dans votre compte GraphicMail, vous pouvez tester votre Score SPAM, calculé selon les paramètres de SPAM Assassin, un des filtres Anti-Spam les plus utilisés. Si votre score est élevé, cela mettra en péril votre délivrabilité. S’il est faible, vous pouvez envoyer votre email. Assurez-vous que votre score est inférieur à 5.0. S’il est plus élevé, votre email risquera d’être considéré comme un spam.

Attirez l’attention de vos destinataires grâce à votre contenu.

L’objet de votre mail est la première chose que vos destinataires verront, et c’est la porte d’entrée de votre newsletter. Cela doit donc être court et attirer suffisamment l’attention pour donner envie d’ouvrir votre newsletter. Votre objet doit communiquer l’information principale et inciter le lecteur à poursuivre leur lecture en ouvrant votre newsletter ou en cliquant sur un lien qui mène vers votre site. N’utilisez pas de majuscules à outrance, ou de phrases du type « PROMOTION  – ACHETEZ MAINTENANT ». Les filtres Anti-Spam repèrent ce type de messages.

Demandez à votre abonné de vous entrer dans son carnet d’adresse.

Vos destinataires peuvent ajouter votre nom de domaine à leurs expéditeurs autorisés. Ce faisant, ils signalent à leur logiciel ou webmail qu’ils vous font confiance,  ce qui permettra l’affichage de vos images.

Suivez les fondamentaux du design de newsletters.

Si vous créez votre propre modèle de newsletter, assurez vous que le code de votre newsletter est fondé sur du ISS (« Inline Style Sheets ») et non pas sur du CSS (« Cascading Style Sheets »), afin que votre mail soit mieux visionné par les naviguateurs.